au-fil-de-leau

Les Brefs bissent...

J'avais le plaisir de vous annoncer l'année dernière la mise en route d'un nouveau projet de François Delivré : Les Brefs, une publication mensuelle d'articles sur des sujets qui lui tiennent à cœur.
Et hop, cette année ça repart ! Au menu, nous avons quatre nouvelles séries : méthodes, sagesse/miscellanées, images et concepts, re-lectures et re-films.
Pour vous donner une idée voici un aperçu de ce que donne un Bref au sujet de l'analyse transactionnelle :
Concernant le concept de message contraignant :
Vignette de Résolutions 2010

Résolutions 2010

Je ne sais pas d'où vient cette coutume - coutume d'autant plus étrange qu'elle s'accompagne souvent d'une autre, celle de ne pas les tenir - mais chaque début d'année apporte son lot de bonnes résolutions. J'ignore également si la chose est universelle mais, pour l'anecdote, il existe une page sur l'encyclopédie
en plusieurs langues…

Le syndrome du Titanic

"Le corps content et l'éthique tranquille", disait Carlo Moiso, nous avons ici une magnifique opportunité de questionner, de "nourrir" notre éthique.
Il n'y a pas si longtemps que cela l'Homme, habitant esseulé d'une planète flottant dans l'Univers mais rarement seul, vivait en lien constant avec son environnement ; il lisait les étoiles, suivait le rythme intangible des saisons, respectait cette Terre qui le faisait vivre. Aujourd'hui et pour la première fois de son histoire, il s'est coupé de repères essentiels :  de sa terre que, tout entouré de béton, il ne voit plus, des étoiles, qu'il ne distingue plus tant les nuits sont éclairées, de l'Autre, qu'il ne rencontre plus, occupé qu'il est à suivre les programmes virtuels ou qu'il n'envisage que comme un potentiel à exploiter, un concurrent ou un objet. Il mondialise, et ce faisant uniformise et gomme petit à petit les différences entre les peuples, toutes ces différences qui sont autant de richesses… avec quelques constantes : les pays riches dont la capacité à produire du besoin semble illimitée - sans pour autant que ses habitants ne soient satisfaits -  sont toujours plus opulents, et les pays pauvres à qui il manque l'essentiel, toujours et encore. 
Il semble que cette évolution ait été inévitable, Barjavel avec Ravage, Robert Merle avec Malevil ou Roy Lewis, Pourquoi j'ai mangé mon père, et beaucoup d'autres nous le rappellent. Un temps, il a semblé que l'Homme pouvait vivre "en pouvoir sur" la nature. À présent, il doit apprendre à vivre avec, en interdépendance : une occasion de grandir ?
"Le monde d'avant-hier, c'est celui d'aujourd'hui, ce sera aussi celui de demain : les intrigues politiques, les calamités de la guerre, les jeux de pouvoir, la stratégie cynique des puissants, l'enchaînement des trahisons, la complicité de la plupart des philosophes, les gens de Dieu qui se révèlent gens du Diable, la mécanique des passions tristes - envie, jalousie, haine, ressentiment, le triomphe de l'injustice, le règne de la critique médiocre, la domination des renégats, le sang, les crimes, le meurtre…
Vignette de Charte des psychothérapeutes

Charte des psychothérapeutes

La réglementation du titre de psychothérapeute devrait connaître son aboutissement avec la parution prochaine des décrets d'application par le Conseil d'Etat. J'ai souligné à plusieurs reprises, et
, qu'il s'agit d'une loi injuste, incomplète et inapplicable : dans ce contexte je me fais avec plaisir l'écho de cette pétition "
Vignette de Le Coach

Le Coach

Ok, c'est vrai j'avais quelques idées sur la manière dont le métier de coach allait être évoqué… mais j'étais prêt à avoir un regard sans attente sur ce film ! Bon, j'ai bien aimé
, d'Olivier Doran, j'ai passé un bon moment de détente avec Jean-Paul Rouve et Richard Berry… mais non décidément ce n'est pas pour cette fois que nous aurons un film grand public qui montre ce qu'est un (vrai) coaching !
Vignette de Réflexions printanières

Réflexions printanières

"
Dans mon cadre de référence, la guérison du scénario se ramène à ma définition de l'état OK : c'est la croyance, et le bien-être qui l'accompagne, que, quoi qu'il m'arrive, quelque mauvaise que soit la situation, l'expérience qui m'attend me permettra d'apprendre et de grandir
" Richard Erskine (Psychothérapeute TSTA, double prix Éric Berne) ((in

Flux RSS des commentaires
Flux RSS des pages