Page introuvable

La page demandée /p-tob_nouveaux_developpements_et_applications n'est plus accessible ou n'a jamais existée.
Voici des contenus en relation avec la page demandée :

AAT Forum : AT et autres approches

Le thème du forum est essentiel : "AT et autres approches : intégration ou désintégration". Si l'intitulé semble enfermer le débat dans une seule alternative - l'intégration ou la désintégration excluant la recherche d'une éventuelle troisième voie - tel n'est pas le cas de la conclusion de la lettre d'appel de Jean Maquet et Jean-Pierre Quazza : une invitation à la déconstruction/reconstruction de l'AT.
On peut bien sûr regretter que sur un tel sujet, seuls des analystes transactionnels se soient exprimés (même s'ils sont formés à d'autres pratiques, ils écrivent en tant que CTA, PTSTA ou TSTA), et j'aurais aimé avoir un point de vue extérieur. Mais nous sommes dans le cadre des AAT, et il est bon aussi d'avoir un espace de débat interne.
Au demeurant, les réponses sont unanimes : l'Analyse transactionnelle est, comme elle a toujours été, une théorie ouverte. C'est donc parti pour la déconstruction, phase 1…
J'ai moi-même été déstabilisé en tant que "jeune formé" en découvrant que ce que je venais d'apprendre n'était peut-être pas aussi "scientifique" que prétendu. Mais finalement est-ce étonnant ? L'AT, comme les autres théories, n'est pas une science exacte (mais en existe-t-il ?), elle ne détient pas la Vérité (laquelle ? Probablement que s'il en existe une, c'est le chemin lui-même…). Je me risque aussi à la métaphore ? J'aime le côté "marche à pied" de l'AT, une succession perpétuelle de déséquilibres…

Analyse Transactionnelle et négociation

La négociation commerciale est souvent la bête noire des consultants, formateur, coach ou thérapeute que j’accompagne.
Beaucoup sont d’excellents praticiens et quelques-uns sont même parfois extraordinaires, mais tous sont tétanisés à l’idée de devoir faire de la prospection commerciale et d’aller à l’encontre de nouveaux clients

Business, méconnaissances et vidéo

Il était une fois un producteur-réalisateur, au demeurant fort sympathique, qui m'envoya un mail : "Je voudrais faire une série de vidéos sur l'AT, j'aime bien ce que vous faites, merci de me contacter"
Voilà comment ça se passe :
il m'est proposé de préparer une dizaine de vidéos sur chacun des concepts de l'AT, de 4-5 minutes chacune avec illustrations, pertinence, pédagogie et humour,
le producteur-réalisateur tient la caméra.

Enjeux confondus et enjeux accrochés

Enjeux confondus et enjeux accrochés

Alain Crespelle (Analyste transactionnel français, psychothérapeute de renom, malheureusement disparu trop tôt !), qui a été l'un de mes formateurs, propose dans un article intitulé "Trois pièges de la passivité : les enjeux confondus, les enjeux accrochés, les enjeux cachés" (Classique de l'Analyse Transactionnelle, N°5 , Éditions d'AT), une clé de compréhension de nombreuses situations vécues par les managers, par exemple lorsqu'ils sont l'objet d'une évaluation ou lorsqu'ils évaluent leur collaborateurs, ou lorsqu'ils les confrontent à des comportements non acceptables ou à des résultats insatisfaisants. Cette clé de compréhension repose sur l'analyse des enjeux de la situation. Pour Alain Crespelle, il existe pour chacun d' entre nous deux formes d'enjeux : les enjeux existentiels qui ont trait à notre identité psychologique, ce que nous sommes et les enjeux institués qui sont en relation avec notre identité sociale et qui portent sur notre performance.

Enjeux existentiels

Les enjeux existentiels traitent de notre identité, ils peuvent être absolus (être accepté, être rejeté) ou relatifs (être préféré, être négligé). Pour faire le lien avec un autre cadre de référence, celui de Carlo Moïso (psychiatre, analyste transactionnel italien, psychothérapeute), les enjeux existentiels portent sur l'un des trois domaines existentiels : être, appartenir, devenir (Be, Belong, Become).

La coach, le client, le cheval et l'AT

Vignette de La coach, le client, le cheval et l'AT
Corinne, peux-tu nous dire quelle est la particularité de ton métier ?
La particularité de mon métier est d'utiliser le cheval pour accompagner mes clients dans leur travail de développement personnel.
Ceux-ci sont des particuliers, des consultants ou des managers. J'utilise l'effet miroir du cheval pour leur permettre de s'interroger sur leurs schémas émotionnels, comportementaux ou managériaux. Je décrypte le comportement du cheval et cela me permet de leur donner des informations précieuses sur ce qui se joue dans leurs façons d'entrer en relation J'observe ce qu'ils disent «après avoir dit Bonjour au cheval» !

Rechercher un contenu sur le site