Page introuvable

La page demandée /p-p_Ou_se_formerle_101_kezako n'est plus accessible ou n'a jamais existée.
Voici des contenus en relation avec la page demandée :

Le 101 ? Késako ?

La Chambre des tortures de "1984" ?
Non non, quoique… Le 101 désigne un cours d'introduction à la théorie et aux méthodes de base de l’analyse transactionnelle. "101" parce que c'est ainsi que l'on désigne les cours de présentation générale dans les universités américaines. Il s'agit d'un cours de 12 heures minimum, mais il n'est pas rare qu'il fasse plus, dont le programme a été défini par les instances internationales de telle sorte qu'il est le même partout dans le monde.
Il y a deux façons de passer son 101 : soit en suivant les cours, soit en passant un examen (soit les deux !).
L'examen est à livre ouvert, c'est une excellente opportunité pour compléter le cours reçu en lisant un ou plusieurs ouvrages (loin du "par cœur", c'est un très bon exercice de synthèse et d'utilisation de documents).

Quelle formation choisir ?

Analyse Transactionnelle, quelle formation choisir ?

Il existe plusieurs moyens de se former à l’analyse transactionnelle : des organismes de formation généralistes mais qui ne proposent le plus souvent que des initiations, les écoles de coaching pour de l’analyse transactionnelle appliquée au métier de coach…
Cependant, seuls les analystes transactionnels PTSTA ou TSTA peuvent donner un enseignement complet à la fois théorique et pratique de l’AT, que ce soit pour une initiation, mais aussi pour le passage du 101 (les analystes CTA le peuvent également sous certaines conditions) ou pour aller jusqu’à la certification et plus. Ils exercent soit en indépendant (voir la liste), soit au sein d’écoles de formation spécialement dédiées (seules les écoles francophones qui respectent cette règle et qui nous adressent leur programme annuel apparaîtront dans liste ci-dessous).
Pour les écoles, la souplesse du calendrier (plusieurs sessions par an), des horaires, sont au rendez-vous au même titre que la qualité de l’enseignement. Sur ce point, l’exigence du processus d’obtention de la qualité d’enseignant en analyse transactionnelle est une excellente garantie pour les stagiaires, même si elle n’est pas totale ! Les tarifs peuvent être relativement élevés mais une prise en charge par votre employeur est normalement possible (pour les salariés chanceux ! Faîtes valoir le retour sur investissement !) dans le cadre d’une convention de formation ou par un organisme de formation continue (FONGECIF, FAFIEC OPCA, Promofaf, Uniformation, ANFH…).

Le cursus de formation

Vous avez fouillé ce site et d'autres, peut-être lu un livre et vous souhaitez aller plus loin ? Vous voulez juste en savoir un peu plus ou vous voulez devenir un professionnel de l’analyse transactionnelle ? Vous trouverez ici différents cursus adaptés à vos souhaits et votre évolution.

Le 101 :

L'approfondissement :

L'AT (Analyse Transactionnelle), pour quoi faire ?

L'Analyse Transactionnelle, pour faire quoi ?

L'Analyse Transactionnelle (AT) a vocation à s'appliquer à tout ce qui concerne de près ou de loin la relation à soi et/ou à l'autre.
Dans le domaine professionnel, on sait depuis quelque temps déjà que l'exercice d'un métier n'est pas seulement la mise en œuvre d'un savoir-faire technique mais implique également une compétence relationnelle ; on commence seulement aujourd'hui à le prendre en compte. Tout comme dans le domaine personnel : mieux se connaître, savoir choisir son environnement relationnel, apprendre à poser et penser une situation difficile, sont des atouts précieux.
Dans le cadre professionnel, un professeur peut ainsi dispenser son cours que les élèves écoutent ou non, un infirmier ou un médecin considérer son patient comme une "chose à réparer" et le traiter comme tel, un surveillant de prison se contenter d'ouvrir et de fermer la cellule, un industriel de produire des voitures dans des conditions telles que ses salariés se suicident… Ou bien, le professeur peut se souvenir que l'objectif n'est pas de débiter son texte mais qu'il soit enseigné, le soignant considérer son patient - ou la personne âgée - comme une personne qui peut avoir peur et a besoin d'informations, le surveillant peut dire bonjour à un détenu, l'industriel s'interroger sur les besoins de son personnel…

Rechercher un contenu sur le site