Page introuvable

La page demandée /p-les_portes_de_la_communication n'est plus accessible ou n'a jamais existée.
Voici des contenus en relation avec la page demandée :

Isabelle Filliozat

Laissez-moi vous présenter ACCOFORA tout d'abord. ACCOFORA est un centre de formation situé près de Mâcon que je trouve particulièrement novateur. Mis sur pied par Jean-Luc Bazin et Anne Berthelin, coachs et formateurs, il s'agit - en plus d'une école de formation à certains outils comme l'AT, la Process com ou même l'accompagnement en tant que tel - d'offrir un apprentissage mêlant des approches aussi bien cognitives, qu'intuitives, émotionnelles, comportementales ou analytiques.
C'est dans cette perspective qu'ACCOFORA vous propose de venir écouter et rencontrer Isabelle Filliozat, le jeudi 27 janvier 2011, 19h30 au Parc de Mâcon (71) sur le thème : "Comment mieux communiquer en utilisant son intelligence sociale ?".
Isabelle Filliozat est (notamment) psychologue, psychothérapeute analyste transactionnelle et formatrice. Pendant vingt ans, elle a animé de nombreuses formations dans tous secteurs (hôpitaux, banques, sociétés d'assurances, industries, administrations…) et reçu des individus et des groupes en pratique privée. Depuis trois ans, elle anime des stages sur "la grammaire des émotions" ouverts à tous. Son activité aujourd'hui se recentre autour de la transmission et de la diffusion vers le grand public, livres, articles, conférences, émissions de radio… Elle est fondatrice de l'École des Intelligences Relationnelle et Émotionnelle. Auteure de onze livres dont le best-seller "L'intelligence du cœur" chez JC Lattès.
Présentation du thème de la conférence :

S'entraîner à l'AT au quotidien

Vignette de S'entraîner à l'AT au quotidien
Je crois que je vais me faire libraire moi… nous voici donc au 5e livre sur les 6 premiers mois de l'année ! C'est une excellente nouvelle ; il y a 4 ou 5 ans seulement les seuls livres à disposition du grand public dataient d'une trentaine d'années, certes de bonne qualité ils n'étaient pas au fait des évolutions de l'AT en particulier et de l'accompagnement en général. Nous pouvons découvrir et approfondir aujourd'hui l'analyse transactionnelle via différentes portes : quelle chance !
S'entrainer à l'analyse transactionnelle au quotidien, Et vivre de meilleures relations avec soi-même et avec les autres (InterEditions) se propose, j'en ai l'impression, de faire de l'AT non pas votre seconde nature, mais votre vraie nature ! Ce qui rejoint ma vision de l'apprentissage de l'AT, l'école de l'AT c'est chaque jour dans nombre de situations des transactions à entendre, des positions à repérer chez soi comme chez l'Autre… en gardant quelque part l'idée que connaître la théorie c'est important, la mettre en pratique c'est mieux, l'oublier et lâcher le processus c'est le top !
Qu'en dit l'éditeur ?

Le Tricycle : jouer avec l'AT

Le Tricycle, un blog sur l'analyse transactionnelle ?? Mais pourquoi le tricycle ? Hé bien pour le savoir allez faire un large détour sur le site de Christian Loehlé : un petit voyage dans le temps aux origines de l'analyse transactionnelle vous attend.
Et "jouer avec l'AT" ? Christian Loehlé vous propose un espace d'échange autour de propositions et de réflexions personnelles sur l'AT dans le champ psychothérapie plus spécifiquement : les États du moi, une lecture du livre de J. Schiff "Ils sont devenus mes enfants", des liens avec des psychanalystes historiques John Watkins et l'Ego-state therapy, William R.D Fairbairn…
Des nouveaux livres, un nouveau blog : que de portes d'entrée vers l'analyse transactionnelle ! J'en suis ravi : longue vie à Tricycle ! 

Guy Corneau

Guy Corneau a écrit un nouveau livre sorti au printemps dernier "Revivre !" (Les Éditions de l'Homme, 2011). Je ne l'ai pas lu mais j'ai assisté avec bonheur à l'une de ses soirées-conférence où, simplement et brillamment à la fois, il nous a fait part de la médecine qu'il a utilisée pour se guérir d'un cancer de dernier stade. En cela, il joint sa parole à celle de David Servan-Schreiber, et vous pourrez d'ailleurs lire le billet qu'il lui a dédié sur son blog. Retour au sens, à soi, à son corps, mémoire cellulaire et médecine énergétique, pour moi ces hommes sont, parmi tant d'autres, des pionniers courageux qui contribuent à changer profondément le regard que l'on porte sur soi, sur l'autre et sur le monde qui nous entoure, et ce dans les grandes largeurs.
Ce n'est donc pas un billet sur "Revivre !" que je vous propose, mais sur son précédent ouvrage "Victime des autres, bourreau de soi-même" (R. Laffont, 2003). Le titre le laissait supposer… et effectivement Guy Corneau fait référence, sans surprise donc mais avec justesse, à l'analyse transactionnelle. Plus précisément, au chapitre 7 intitulé "Le jeu de la victime et du bourreau",  il a recours aux concepts de positions de vie, et de jeux psychologiques (Triangle dramatique).
Si vous êtes intéressé(e)s par ces concepts, vous pourrez les découvrir ici dans une première présentation générale, avec quelques éléments simples pour éviter de rentrer dans le Triangle. Je ne vous en dis pas plus… à vous de jouer ! (enfin…)
Ah si, je retiens une excellente citation qu'il reprend d'Éric Berne sur une question qu'on me pose souvent : mais pour quoi jouons-nous ? Ici, j'aime répondre (sourire aux lèvres) : "pour occuper le temps", si je sais que le concept de structuration du temps n'est pas étranger à mon interlocuteur ou "pour tenter de résoudre, enfin, des séquences relationnelles archaïques pendantes" si je suis sûr que la notion de scénario est connue.

Rechercher un contenu sur le site