Page introuvable

La page demandée /p-differences_entre_l_at_et_pnl n'est plus accessible ou n'a jamais existée.
Voici des contenus en relation avec la page demandée :

Quelles différences entre AT et PNL ?

Pourquoi distinguer AT et PNL ?

L’Analyse Transactionnelle et la Programmation Neuro Linguistique (AT & PNL) sont deux méthodes qui sont nées environ au même moment, mais qui se distinguent par leurs approches.
La Programmation Neuro Linguistique est un ensemble de techniques de communication et de transformation de soi qui s'intéresse à nos réactions plutôt qu’aux origines de nos comportements.
L’Analyse Transactionnelle est avant tout une théorie de la personnalité, de la communication et des groupes élaborée dans les années 1950 par Éric Berne. En réalité l’analyse transactionnelle est bien plus qu’une simple boite à outils de concepts. Elle est un système de valeur, une philosophie de vie, une théorie de la personnalité et de la communication. Une théorie des organisations et des groupes.

Mieux comprendre nos relations

Pourquoi et comment j'ai écrit « États du Moi, transactions et communication, savoir enfin que dire après avoir dit Bonjour » (InterEditions, 2004)

J'ai voulu écrire un livre sur la communication à destination d'un public curieux de comprendre de quoi est faite la communication interpersonnelle. J'ai exercé comme professeur de français et je suis une analyste transactionnelle passionnée par les possibilités offertes par le modèle des transactions, que je trouve sous-utilisé, et par les liens à faire entre l'AT et l'école de Palo Alto.
En tant qu'enseignante, je suis intéressée à la fois par le langage et par l'observation des aspects para-verbaux et non verbaux de la communication. Que se passe-t-il dans les échanges avec nos proches ? Quelle influence avons-nous sur ces échanges ? Pouvons-nous contrôler le verbal ? le non-verbal ? Comment établir une relation authentique avec les autres ?  Telles sont les questions auxquelles répondent en partie les deux modèles de la communication élaborés par l'école de Palo Alto et l'analyse transactionnelle. Je souhaitais les présenter tous deux et montrer leurs complémentarités, avec l'objectif de mettre en évidence comment ces modèles nous aident à comprendre nos échanges et à les modifier .
La théorie systémique, avec les cinq propriétés de la communication, postule d'abord qu'on ne peut pas ne pas communiquer et nous invite à regarder ce qui se passe entre les personnes comme un système où chacun prend sa part et qu'on peut analyser. Dans le flot d'informations dans lequel nous baignons, certaines relèvent du langage digital (verbal) et d'autres du langage analogique (signaux non verbaux de toute sortes) . Ces informations peuvent se renforcer ou se contredire. Dans le second cas, le message devient paradoxal.

Les transactions

Vignette de Les transactions

Les transactions - Analyse Transactionnelle

Une transaction c'est un échange de signes de reconnaissance, verbal ou non verbal, entre deux personnes, c'est-à-dire un stimulus et une réponse à ce stimulus. La grille de lecture proposée par Éric Berne permet, à partir d'un découpage simple, de penser avec beaucoup de pertinence la façon dont nous sommes en rapport les uns avec les autres. Avant d'aller plus loin, je vous conseille de lire au préalable l'article consacré aux États du moi.
Éric Berne ((Que dites-vous après avoir dit Bonjour? Tchou)) a distingué trois différents types de transactions et trois règles de la communication.

Quels sont les différents types de transactions ?

Le syndrome du Titanic

"Le corps content et l'éthique tranquille", disait Carlo Moiso, nous avons ici une magnifique opportunité de questionner, de "nourrir" notre éthique.
Il n'y a pas si longtemps que cela l'Homme, habitant esseulé d'une planète flottant dans l'Univers mais rarement seul, vivait en lien constant avec son environnement ; il lisait les étoiles, suivait le rythme intangible des saisons, respectait cette Terre qui le faisait vivre. Aujourd'hui et pour la première fois de son histoire, il s'est coupé de repères essentiels :  de sa terre que, tout entouré de béton, il ne voit plus, des étoiles, qu'il ne distingue plus tant les nuits sont éclairées, de l'Autre, qu'il ne rencontre plus, occupé qu'il est à suivre les programmes virtuels ou qu'il n'envisage que comme un potentiel à exploiter, un concurrent ou un objet. Il mondialise, et ce faisant uniformise et gomme petit à petit les différences entre les peuples, toutes ces différences qui sont autant de richesses… avec quelques constantes : les pays riches dont la capacité à produire du besoin semble illimitée - sans pour autant que ses habitants ne soient satisfaits -  sont toujours plus opulents, et les pays pauvres à qui il manque l'essentiel, toujours et encore. 
Il semble que cette évolution ait été inévitable, Barjavel avec Ravage, Robert Merle avec Malevil ou Roy Lewis, Pourquoi j'ai mangé mon père, et beaucoup d'autres nous le rappellent. Un temps, il a semblé que l'Homme pouvait vivre "en pouvoir sur" la nature. À présent, il doit apprendre à vivre avec, en interdépendance : une occasion de grandir ?
"Le monde d'avant-hier, c'est celui d'aujourd'hui, ce sera aussi celui de demain : les intrigues politiques, les calamités de la guerre, les jeux de pouvoir, la stratégie cynique des puissants, l'enchaînement des trahisons, la complicité de la plupart des philosophes, les gens de Dieu qui se révèlent gens du Diable, la mécanique des passions tristes - envie, jalousie, haine, ressentiment, le triomphe de l'injustice, le règne de la critique médiocre, la domination des renégats, le sang, les crimes, le meurtre…

7 jours après

Vignette de 7 jours après
J'ai vraiment passé une très bonne semaine à Mézières-en-Brenne cet été ! Oui, vous allez me dire "
Pas très objectif tout ça, tu as fait partie de l'équipe d'organisation
", c'est vrai… alors voici mes impressions d'abord en tant qu'organisateur, puis en tant que participant !

Rechercher un contenu sur le site