Le spectre qui hante la vie des « Fais plaisir » est celui des Autres. M. ou Mme « Fais plaisir » ne trouve son propre plaisir que dans le besoin impérieux de satisfaire celui d’autrui.

Son objectif : « s’occuper du mieux possible des personnes qui les entourent »…

A force de vouloir contenter, satisfaire tout le monde, au risque de s’oublier eux mêmes, ils finissent par se mettre dans une situation compliquée et finissent même parfois par mécontenter les autres. (Voir ces personnes qui ne savent pas dire non, sur les secrets de Pierre COCHETEUX)

Voilà pourquoi le « Fais plaisir » passe son temps à s’occuper des autres, à leur rendre service, à les conseiller quitte à devenir  un « Sauveur dramatique ».

Son attitude corporelle le pousse à aller de l’avant, à se pencher vers les autres. Il se montre sous l’aspect de l’Adulte en terminant la plupart – pour ne pas dire l’ensemble de ses phrases – par un point d’interrogation.

Incapable de se positionner clairement par peur de décevoir, il utilise un langage volontairement flou, ambigu ou pouvant être interprété de multiples façons, ce qui lui laisse toujours une porte de sortie pour ne pas blesser les autres.

Un « fais plaisir» au positif : orienté vers les objectifs et les solutions des autres, il est un véritable atout dans un travail d’équipe où il œuvrera d’arrache pied à l’amélioration de l’ambiance et de la bonne entente entre ses membres. Il aime à prendre soin des autres avec des petites attentions de confort ou d’ambiance : par exemple il pensera au café pour les pauses ou à la musique d’ambiance pour la détente.

Un « fais plaisir» au négatif : le plus gros problème du « fais plaisir » est qu’il est incapable de se positionner clairement surtout lorsqu’il s’agit de faire une critique constructive, de proposer un point d’amélioration ou de donner une évaluation négative du travail d’un collaborateur. Il ferait donc un très mauvais chef.

Suis-je un « Fais plaisir » ?

Voici quelques questions pour vous aider :

  • Vous sentez vous tenu d’aider les autres ?
  • Offrez vous votre aide, même si on ne vous la demande pas ?
  • Prenez vous plaisir à dépanner les autres ?
  • Estimez vous normal que les autres vous offrent leur aide spontanément ?
  • Utilisez vous des expressions comme « vous savez », « vous pourriez », « voudriez vous » etc ?
  • Utilisez vous des expressions comme «  oui, c’est comme moi », «  vous devriez m’écouter », « c’est grâce à moi si… » ?
  • Vérifiez vous si les autres sont satisfaits de vous ou de vos actes ?
  • Pensez vous que vous pouvez rendre les autres heureux ?
  • Pensez vous qu’une tâche n’a de valeur que si quelqu’un l’approuve ?

Laissez nous un commentaire ci-dessous pour nous dire comment cet article vous a aidé.

Laissez-moi simplement ici votre prénom et votre email et recevez : 

8 Fiches AT8 Fiches pratiques pour comprendre l’Analyse Transactionnelle

"Les 8 indispensables de l’Analyse Transactionnelle" en Format PDF

+ les nouveaux articles du blog

+ Des informations en avant première sur nos formations

+ De nombreuses surprises...

2014 © VRPS Consulting, par Pierre Cocheteux

Analyse Transactionnelle . fr + 33 6 38 39 39 33