Cécile Guéret, rédactrice, nous présente « Trois techniques pour mieux s’entendre« , techniques incontournables, selon elle, de la gestion des confits : la méthode Espère, la communication non-violente et l’analyse transactionnelle (qu’elle soit remerciée de ce lien !).

Lire l’article de Psychologies

La partie consacrée aux États du moi est opportune, s’agissant d’une grille de lecture de ce qui se passe chez moi, chez l’autre, dans la relation, c’est un concept puissant qui peut amener à clore un conflit, en en comprenant les schémas sous-jacents. L’exemple donné est courant : le subordonné qui répond à son responsable à partir de son Enfant Adapté Rebelle. On pourra alors observer si ledit responsable est de son côté dans son État du moi Parent Normatif (négatif ?), s’il se rejoue entre eux un schéma relationnel sous-jacent type père-fils, etc. Vous pourrez trouver d’autres exemples dans l’article dédié à ce concept.

La référence aux transactions nécessite peut-être, quant à elle, quelques précisions. Une transaction c’est un échange entre deux personnes, un aller-retour de signes de reconnaissance (verbal ou non verbal). Exemple : bonjour, ça va ? Oui, ça va – est une transaction. Il peut être utile de préciser qu’une transaction n’est pas une facette de notre personnalité (ce qui serait plutôt le contenu de l’un de nos États du moi).

Alors quels liens entre les deux puisque effectivement ils vont de pair ? La réponse est plus bas, prenez le temps d’élaborer votre réponse…1


  1. C’est l’observation, l’écoute des transactions qui permettent de « diagnostiquer » l’État du moi à l’œuvre ! []
CatégorieAu fil de l'eau

2014 © VRPS Consulting, par Pierre Cocheteux

Analyse Transactionnelle . fr